L'usine

 

barbelés concentration nazi juif- Ça pue! Maman, ça pue encore! Je ne veux plus, maman! J'en ai marre. Je veux partir.
- Non, Hans! Tu dois rester. Nous devons tous rester, ici, avec ton père. C'est notre devoir.
- Mais ça pue. Ça pue tous le temps.
- Je sais. Je ne peux rien y faire. C'est l'usine. C'est la guerre.
- Et ... oh non! Regarde! Des train de marchandises viennent de passer. Pour l'usine. Ça va encore puer plus fort. Ça pue toujours plus fort quand de nouvelles marchandises arrivent.
- Que me raconte-tu là?
- Je sais, tu sais. Je n'ai que neuf ans, mais je ne suis pas idiot. Et je sais que ce ne sont pas des marchandises comme les autres. Ce sont des animaux, hein?

Lire la suite...

Nouveau carnage en Syrie

 

Syrie destructionUn nouveau carnage ! Nouveau en quoi ? S'offusque-t-on de la mort prématurée de plusieurs personnes ? Parce qu'elles sont mortes, ou parce qu'elles sont mortes entre Damas et Bagdad ?
Depuis que l'homme est homme, il y eut des hommes pour tuer d'autres hommes, pour la survie, pour le pouvoir. Aujourd'hui, il en est toujours de même. Les américains et leurs alliés ont envahi l'Irak au prétexte d'imposer la démocratie et de protéger les populations irakiennes des massacres perpétrés par Saddam Hussein et ses sbires. Pour ce faire, ils ont tués des milliers d'irakiens qui, volontairement ou à leur corps défendant, ne partageais pas les mêmes idées qu'eux. Bush et ses comparses s'arrogeaient ainsi la mainmise sur le pays, sa situation stratégique et ses champs pétrolifères. Les irakiens alliés des occidentaux ont chassé leurs anciens tortionnaires, qui formèrent bien vite Daesh.
Un nouveau massacre ! Qui a tué qui ? Une information de quelques lignes, vite lue, vite oubliée tant elle est perdue dans la file ininterrompue de tuerie en tous genre partout dans le monde.

Lire la suite...